Laboratoire de Mécanique des Fluides et d'Acoustique - UMR 5509

LMFA - UMR 5509
Laboratoire de Mécanique des Fluides et d’Acoustique
Lyon
France


Nos tutelles

Nos partenaires




Accueil > Équipes > Fluides Complexes et Transferts > Métrologie

Métrologie

Cet axe est commun à tous nos thèmes. C’est une force de notre équipe que d’être en capacité d’adapter et de développer des techniques de pointe. Notre spécificité métrologique est le développement de métrologie par ondes et visualisations associées au traitement du signal (1D à 3D) (onde du visible, ultrason, fluorescence, particulaire, …). Ces développements nous amènent des adaptations originales, pour l’étude : des transferts (PLIFB ratiométrique), de trajectoires Lagrangiennes de gouttes, bulles et particules solides ; de domaines complexes (interfaces et couches minces). L. Mees a par ailleurs pris la responsabilité d’une plateforme expérimentale LMFA qui permet une animation forte au niveau expérimental au sein du LMFA. Notre reconnaissance est multiple au sein de la communauté extérieure (CS de Holophi, participation Bureau AFVL, CS CMOI).
Le développement de l’holographie digitale se poursuivra pour l’étude des trajectoires de particules solides, gouttes et bulles. Une collaboration forte avec le Laboratoire HC à St-Etienne pour l’optimisation des méthodes inverses permet d’atteindre la précision nécessaire en particulier pour les objets avec changements phase. D’autres parts la parallélisation récentes (SI LMFA) des codes permet d’envisager des campagnes de mesures pour l’obtention d’analyses quantitatives pour les objets en présence de turbulence. La modélisation de la diffraction est ici fondamentale et doit permettre à terme une extension en holographie microscopique ainsi que la prise en compte simultanée d’un grand nombre d’objets. La microscopie sera en particulier abordée au sein du programme DIAGHOLO. "Pack Ambition Recherche" de la région ARA en partenariat avec le LaHC, le CRAL et BioMérieux. Le suivi d’objets transparents ou autres objets de phase soulève également des problèmes, y compris en champ lointain quand les différences d’indice sont faibles (cas des gouttes liquide/liquide). Une extension à la technique hors axe à multi-vue, développée au LMFA pour l’obtention de trajectoire des particules solides en concentration importantes dans un milieu, sera menée.
D’un autre côté nous adaptons les techniques de Fluorescence (PIV, Concentrations de scalaires) aux domaines complexes (utilisation de la technique Ratiométrique dans l’étude de bulles ascendantes). L’équipe de par son implication importante à l’étude des milieux NN essaie de développer de différentes façon la mesure locale des propriétés rhéologique des fluides des écoulements étudiés. En particulier nous essayons d’utiliser de façon quantitative la technique de rhéométrie par Électrocapillarité (JNNFM 2015 [2]) mise au point en collaboration avec l’équipe TI dans le cadre de la thèse de M. Allouche. D’autres bases techniques sont envisagées afin d’obtenir la mesure locale de la viscosité pour des fluides Rhéofluidifiants soumis aux contraintes d’écoulement.
Enfin P. Valiorgue essaie de développer la mesure de pression locale par connaissance du champs de vitesse complet (4D/3C ). L’objectif est de finaliser l’obtention du champs de pression autour d’un objet flexible.
Participants : L. Mees, JL Marié, N. Grojean, C. Mauger, M. Michard, ELHajem, Simoens, V. Botton,S ; Mirales, P. Valiorgue.
Collaborations : Allouche (INSA Marakesh), S. Millet, D. Henry, H Ben Hadid, LaHC, CORIA, CRAL, Biomérieux.
Financement : Région ARA, MESR